L'Institut Jacques Monod (IJM), unité mixte de recherche du CNRS et de l'université Paris Diderot, est l'un des principaux pôles de recherche fondamentale en biologie de la région parisienne.
Son directeur par intérim est Michel Werner, directeur de recherche.

En savoir +

Actualités de l'IJM

  • Mai 2018 : Observer en temps réel la réparation des cassures double-brin d'ADN chez les êtres humains

    L’ADN de chaque cellule est constamment en train d’être endommagé, et la cellule ne peut survivre sans réparer activement ces dégâts grâce à des systèmes moléculaires spécialisés. De nombreux cancers ont pour origine des défauts dans ces systèmes de réparation de l'ADN. Parmi les dégâts les plus complexes a réparer on citera les cassures double-brin de l'ADN, où une molécule se trouve scindée en deux. Chez les êtres humains ces dégâts sont réparés par un système comprennant pas moins de six protéines distinctes. Afin de comprendre comment autant de composantes s'assemblent en un système fonctionnel, l'équipe "Nanomanipulation de Biomolécules" de T. Strick (Institut Jacques Monod et Ecole normale supérieure) a mis en oeuvre de nouvelles approches nanotechnologiques permettant d'observer en temps réel des complexes de réparation en train d'effectuer leur travail sur des molécules endommagées d'ADN. Ces travaux mettent à jour les redondances fonctionelles qui permettent à ce système de fonctionner de facon efficace et robuste malgré sa compléxité moléculaire. Ils ouvrent la voie vers l'étude quantitative de nouveaux médicaments ciblant ces processus de réparation. Ce travail a été publié le 21 mai 2018 dans la revue Nature Structural & Molecular Biology.

  • Mai 2018 : Comment ajuster la biogénèse d’un complexe multiprotéique

    Si de nombreuses activités cellulaires mettent en jeu des édifices protéiques formés de plusieurs sous-unités, les régulations contrôlant leur homéostasie restent mal connues. Un groupe de chercheurs, mené par Benoit Palancade à l’Institut Jacques Monod, a utilisé le complexe du pore nucléaire (NPC) comme paradigme pour déchiffrer les mécanismes qui assurent la biogénèse de tels assemblages, et maintiennent leur stœchiométrie. Leurs travaux, publiés dans la revue Nature communications, révèlent une boucle de régulation par laquelle la biogenèse des sous-unités du NPC est ajustée en fonction de l’intégrité du complexe.

  • Avril 2018 : Une Nouvelle Brique dans le Mur Cellulaire

    Dans un article publié le 23 avril 2018 et faisant la couverture de Developmental Cell, l'équipe Minc à l'Institut Jacques Monod établit une nouvelle méthode d'imagerie pour étudier la dynamique de l'assemblage des parois cellulaires dans les cellules vivantes.

Toutes les actualités

Inscrivez-vous à nos listes de diffusions

Emplois et stages

L'Institut Jacques Monod recrute !

Janvier 2018 :1 financement postdoctoral Octobre 2017 : CDD - 1 assistant ingénieur ou ingénieur d'études  et 1 assistant ingénieur

Les prochains événements

  • vendredi22 juin2018

    Séminaire de l'Institut

    Géraldine SEYDOUX

    How to build an RNA granule: phase separation of intrinsically-disordered proteins
  • mardi26 juin2018

    Séminaire de l'Institut

    Julie SOUTOURINA

    Mediator complex in transcription regulation and DNA repair
  • mardi03 juillet2018

    Séminaire de l'Institut

    Réto GASSMANN

    Molecular insights into how the microtubule-based motor dynein is recruited to its cargo

Tous les événements

Retour en haut de page