Accueil

L'Institut Jacques Monod (IJM), unité mixte de recherche du CNRS et de l'université Paris Diderot, est l'un des principaux pôles de recherche fondamentale en biologie de la région parisienne.
Son directeur est Giuseppe Baldacci, professeur à l'université Paris Diderot.

En savoir + sur l'IJM

Actualités de l'IJM

  • Septembre 2017 : Les chats sont-ils liquides ou solides ?

    Marc-Antoine Fardin, chercheur dans l’équipe Adhésion cellulaire et mécanique à l’IJM a reçu le prix Ig Nobel de physique ( entendre « ignobel ») de l'Université Harvard à Cambridge, Massachusetts, États-Unis, le 14 septembre 2017 pour son étude « les chats sont ils liquides ou solides ?. Les prix Ig Nobel récompensent les réalisations qui font d'abord rire les gens, puis les faire réfléchir. Les prix sont destinés à célébrer l'insolite, à honorer l'imaginaire - et à susciter l'intérêt des gens pour la science, la médecine et la technologie.

  • Conférences Monod-Diderot

    L'Institut Jacques Monod propose des conférences d'intérêt général en biologie. La prochaine sera donnée par Monsef BENKIRANE le vendredi 29 septembre 2017

  • Septembre 2017 : une marque épigénétique spécifique responsable de l’initiation de la réplication dans l’hétérochromatine

    Avant sa propre division, la cellule doit dupliquer fidèlement son matériel et patrimoine génétique via le mécanisme de la réplication de l’ADN qui se déroule pendant la phase-S. Cependant, cette phase-S a un temps limité pour réaliser cette duplication. La réplication doit donc débuter à plusieurs endroits du génome et à différents moments au cours de cette phase-S pour répondre à ce « cahier des charges ». L’association de l’équipe d’Eric Julien de l’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier, de l’équipe d’Aloys Schepers du Helmholtz Zentrum München en Allemagne avec l’équipe « Pathologie de la réplication de l’ADN » sous la responsabilité de Jean-Charles Cadoret et Giuseppe Baldacci a mis en évidence le rôle de la marque épigénétique H4K20Me3 dans le processus de l’initiation de la réplication. Ce travail est publié dans The EMBO journal et met pour la première fois en lumière le rôle direct d’une marque épigénétique dans le contrôle temporel de l’initiation de la réplication au sein des régions hétérochromatiniennes.

• • • Toutes les actualités

Haut de page