Décembre 2017 : Le développement du ver segmenté marin Platynereis filmé de l'oeuf jusqu'à la larve

Dans un manuscrit publié par le journal eLife, Duygu Özpolat, chercheuse post-doctorale de l'équipe "Evolution et Développement des Métazoaires", en collaboration avec une équipe du Max Planck Institute de Dresde, a filmé les embryons et les larves du ver annélide. Duygu a suivi les divisions et destinées des cellules, et établit l'origine cellulaire de l'organisation segmenté du ver.

Le ver segmenté marin Platynereis produit des oeufs et des embryons exceptionnellement transparents, idéaux pour la réalisation de films à haute résolution de l'ensemble du développement embryonnaire. Le développement du ver est très stéréotypé: chaque cellule, et sa descendance, peut être suivie jusqu'à un stade avancé du développement et "sait", dès son apparition, quelle partie du corps elle va plus tard produire. Une simple paire de cellules-souches, les téloblastes, est responsable de la mise en place, de chaque côté du corps et dans un ordre antéro-postérieur strict, de l'essentiel des organes internes répétés caractéristiques de l'organisation segmenté. Cette étude ouvre la voie à l'élucidation des signaux échangés par les cellules qui déterminent ce schéma de développement immuable.

En savoir plus : 
Özpolat BD, Handberg-Thorsager M, Vervoort M, Balavoine G. Cell lineage and cell cycling analyses of the 4d micromere using live imaging in the marine annelid Platynereis dumerilii. Elife. 2017 Dec 12;6. pii: e30463.

Contact: Balavoine Guillaume, responsable de l'équipe "Evolution et Développement des Métazoaires", tel: +33 (0)1 57 27 80 02

Retour en haut de page