Octobre 2016 : Prix ASCB Kaluza pour l’excellence du doctorat de recherche

Daria Bonazzi, qui a soutenu sa thèse à l’Institut Jacques Monod, est finaliste du prix ASCB Kaluza 2016 et lauréate de la Bourse l’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » 2016.

En Octobre 2016 la Société Américaine de Biologie Cellulaire (ASCB), en collaboration avec Beckman Coulter Life Sciences, a récompensé dix jeunes chercheurs pour l’excellence de leurs travaux de thèse. Daria Bonazzi, qui a soutenu sa thèse de doctorat en mars 2015 sous la direction de Nicolas Minc  à l’Institut Jacques Monod (CNRS/Université Paris Diderot), fait partie de ces dix finalistes : elle recevra donc une bourse de voyage pour participer au prochain congres annuel organisé par l’ASCB à San Francisco du 3 au 7 Décembre 2016, où elle aura aussi l’opportunité de présenter les résultats qu’elle obtenu au cours de sa thèse sous la forme d’un mini symposium.

Une question fondamentale en biologie est de comprendre comment les cellules définissent et maintiennent leur forme et leur polarité, deux éléments qui sont souvent essentiels pour leurs fonctions. Pendant sa thèse, Daria a apporté des réponses nouvelles à ce sujet, en observant comment les spores de levure fissipare, qui sont rondes et dormantes, se réveillent, grandissent et adoptent la forme en bâtonnets des cellules végétatives.

Dans un premier travail, les auteurs ont démontré un principe général nouveau au cœur des changements de formes, qui implique un couplage entre croissance et polarité. Dans une deuxième publication, ils montrent aussi que les domaines de polarité définis par Cdc42 (une Rho-GTPases conservée) adaptent leurs tailles à la géométrie locale de la cellule, et que cet effet dépend du transport de vésicules de sécrétion le long de cables d'actine. Le travail de thèse de Daria combine donc des approches expérimentales et théoriques pour mettre en avant de concepts généraux nouveaux de morphogenèse cellulaire.
Il est également à noter que Daria a reçu récemment une Bourse l’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » 2016 pour ses travaux de recherche actuels comme postdoc au sein de l’Institut Pasteur dans l’équipe de Guillaume Duménil « Pathogenèse des infections vasculaires », où elle développe de nouveaux outils quantitatifs pour comprendre comment le méningocoque interagit avec les cellules des vaisseaux sanguins humains.

Pour en savoir plus :

http://www.ascb.org/kaluzaprizes/
http://fondationloreal.com/posts/generation-jeunes-chercheuses/fr

Symmetry Breaking in Spore Germination Relies on an Interplay between Polar Cap Stability and Spore Wall Mechanics, Bonazzi D, Julien JD, Romao M, Seddiki R, Piel M, Boudaoud A and Minc N, Developmental Cell, 2014, 28(5):534-46.

Actin-Based Transport Adapts Polarity Domain Size to Local Cellular Curvature, Bonazzi D, Haupt A, Tanimoto H, Delacour D, Salort D and Minc N, Current Biology, 2015, 25(20):2677-2683.

Retour en haut de page