Toutes les actualités de l'IJM depuis 2010

  • titre actu test fr

    test chap fr

  • Janvier 2017 : Différents mécanismes contrôlent la mort programmée dans le cortex cérébral en développement

    Dans un article paru dans Cell Reports le 20 Décembre (Ledonne et al. 2016) F. Ledonne, E. Coppola et A. Pierani de l'équipe Génétique et Développement du Cortex cérébral en collaboration avec D. Orduz et M. Angulo (Université Paris Descartes) ont montré que des mécanismes de mort programmée Bax-dépendant et indépendant existent dans le cortex en développement. Ils ont généré un modèle de souris où les neurones de Cajal-Retzius persistent et maintiennent des propriétés électrophysiologiques des neurones immatures dans le néocortex adulte. Puisque la survie anormale des neurones de Cajal-Retzius est associée à des états pathologiques, ce travail fournit le premier modèle pour tester le rôle de la persistance des neurones transitoires dans des conditions pathologiques.

  • Janvier 2017: Les lipides phosphatidylsérine forment des domaines membranaires qui stabilisent les facteurs de polarité chez la levure fissipare

    Dans un article publié le 1er janvier dans Molecular Biology of the Cell, l'équipe Minc de l'Institut Jacques Monod montre comment les lipides phosphatidylsérine forment des domaines membranaires chargés négativement qui régulent la polarité cellulaire par le recrutement de Rho GTPase.

  • Janvier 2017 : Quand perturber la contractilité de l’épithélium intestinal provoque une maladie rare

    Plusieurs équipes de l’Institut Jacques Monod coordonnées par Delphine Delacour, en collaboration avec des cliniciens de l’Hôpital Necker-Enfants Malades, ont mis en évidence qu’une anomalie de la contractilité des cellules épithéliales serait à l’origine d’une maladie rare infantile intestinale. Cette étude, qui montre l’impact de la géométrie tissulaire dans la maintenance de l’épithélium intestinal, sera publiée le 13 janvier 2017 dans la revue Nature Communications.

  • Janvier 2017 : Identifier les règles qui contrôlent les patrons de division des embryons

    Dans un article publié le 19 décembre, dans Developmental Cell, l'équipe Minc à l'Institut Jacques Monod utilise une approche de modélisation pour identifier les règles génériques dictant les patrons de division de différents embryons précoces.

  • Décembre 2016 : l’architecture nanométrique des junctions adherens

    Dans un article publié le 19 Décembre dans la revue Nature Cell Biology, l’équipe de Pakorn Kanchanawong du Mechanobioloy Institute à la National University of Singapore en collaboration avec l’équipe Ladoux-Mège de l’Institut Jacques Monod décrit avec une résolution spatiale encore jamais atteinte l’arrangement nanométrique des complexes d’adhésion cadhérine/caténine/actine-F, éléments structuraux majeurs des jonctions adherens. Ils montrent le rôle central de la vinculine dans cet échafaudage comme intégrateur des signaux mécaniques et biochimiques régulant la stabilité des contacts intercellulaires.

  • Décembre 2016 : Une meilleure compréhension des mécanismes de terminaison de la transcription non-codante

    Dans une étude dirigée par Odil Porrua au sein de l’équipe Libri et qui a été publiée ce mois-ci dans Nucleic Acids Research, un ensemble d’analyses biochimiques ont permis de dévoiler des aspects clés des mécanismes d’action du principal facteur de terminaison de la transcription non-codante qui est conservé de la levure à l’homme.

  • Octobre 2016 : L’histoire évolutive du bison en Europe reconstituée grâce à l’ADN ancien

    Dans un article publié le 21 octobre 2016 dans la revue BMC Biology, l’équipe Geigl/Grange de l’institut Jacques Monod a montré par une approche paléogénomique que plusieurs espèces de bison se sont succédées en Europe pendant les 50.000 dernières années sous l’influence des changements climatiques et environnementaux, une succession représentée dans des peintures rupestres de la grotte de Chauvet.

  • Octobre 2016 : Prix ASCB Kaluza pour l’excellence du doctorat de recherche

    Daria Bonazzi, qui a soutenu sa thèse à l’Institut Jacques Monod, est finaliste du prix ASCB Kaluza 2016 et lauréate de la Bourse l’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » 2016.

  • Octobre 2016 : Bourse l’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2016

    Charlène Gayrard, doctorante à l’Institut Jacques Monod est lauréate de la Bourse l’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2016.

  • Octobre 2016 : Comment les cellules sont-elles expulsées des tissus épithéliaux ?

    Dans un article publié le 12 Octobre dans la revue Current Biology, l’équipe Ladoux-Mège de l’Institut Jacques Monod a pu montrer que les contraintes mécaniques jouaient un rôle important dans la régulation des mécanismes d’expulsion de cellules au sein des tissus épithéliaux.

  • Août 2016 : La réparation de l’ADN filmée en temps réel

    Dans un article paru dans Nature le 11 août (Fan et al. 2016) l’équipe Nanomanipulation de l’ADN animée par Terence Strick détaille la séquence d’étapes majeures de la réparation transcriptionellement-couplée de l’ADN. Conservée de la bactérie aux humains, cette forme de réparation de l’ADN élimine les dégâts provoqués par les rayons UV du soleil mais aussi les agents cancérigènes contenus dans la fumée de tabac

Retour en haut de page