Toutes les actualités de l'IJM depuis 2010

  • Le Prix "Les Grandes Avancées Françaises en Biologie" attribué à Lakshmi Balasubramaniam (Ladoux/Mège Lab) par l’Académie des Sciences

    « Les Grandes Avancées Françaises en Biologie » (prix dotés par la Fondation Mergier Bourdeix) de l’Académie des sciences récompensent douze jeunes chercheurs, auteurs d’avancées scientifiques majeures en biologie publiées en 2019, 2020 et 2021 dans des journaux de très haut niveau. Lors d’une séance exceptionnelle en ligne le 22 juin prochain, les lauréats et les lauréates, introduits par leurs directeurs et directrices de recherche, présenteront les travaux qui leur ont valu l’attribution du prix. Lakshmi Balasubramaniam interviendra à 14h35, avec son directeur de recherche Benoit Ladoux, sur le thème: L’importance des forces mécaniques dans l’organisation des tissus.

  • Benoit Ladoux, lauréat de l’ERC Advanced Grant 2020 !

    Le Conseil Européen de la Recherche (ERC) a annoncé le jeudi 22 avril 2021 la liste des 209 lauréats sélectionnés dans le cadre de l'appel Advanced Grant 2020. Ces bourses ERC permettent à des scientifiques confirmés, reconnus en tant que leader d’exception, de mener sur cinq ans des projets en rupture, ouvrant des voies innovantes dans leur champ disciplinaire.

  • Des ARN messagers traduits aux pores nucléaires

    Comment les protéines atteignent-elles leur localisation finale dans les cellules compartimentées ? L’équipe de B. Palancade a combiné des approches de biochimie et d’imagerie des ARNs pour mieux comprendre les processus cellulaires qui assurent l’adressage des protéines au noyau. Leurs travaux, publiés ce mois-ci dans Molecular Cell, révèlent que certaines protéines pénétrant le noyau sont traduites au niveau des pores nucléaires, via un mécanisme impliquant la reconnaissance de leurs chaines naissantes par des récepteurs de transport.

  • François Chapeville (1924-2020)

    François Chapeville qui fut directeur de l’Institut Jacques Monod de 1978 à 1991, nous a quittés le 30 novembre 2020. Rien ne semblait destiner Franciszek Chrapkiewicz, né le 2 janvier 1924 dans le petit bourg rural de Godowa dans l'actuelle Voivodie des Basses-Carpathes dans le sud-est de la Pologne, à effectuer une carrière de chercheur et d'enseignant en biochimie et biologie moléculaire en France. Alors que ses études secondaires sont interrompues par la seconde guerre mondiale, de difficiles circonstances liées à la libération de la Pologne le décident à quitter son pays et rejoindre la France en 1947 pour y entreprendre des études supérieures.

  • Un même gène a permis « d’inventer » l’hémoglobine plusieurs fois

    L’hémoglobine est une protéine du sang formée de plusieurs sous-unités, les globines. L’hémoglobine a évolué indépendamment plusieurs fois chez les animaux, tels que les vertébrés, les vers segmentés ou les escargots. Pourtant, une équipe de l’IJM, en travaillant en parallèle sur le ver marin à sang rouge Platynereis et sur des données génomiques de l’ensemble des animaux, a démontré que les différentes formes d’hémoglobines animales dérivent toutes d’un même gène ancestral, la cytoglobine.

  • Call for Group Leaders

    The Institut Jacques Monod (IJM), a leading center for fundamental interdisciplinary research in biology, is seeking to appoint at least two talented group leaders. The Institute is comprised of 30 international research groups working in the fields of biophysics, cell biology, development, evolution, genetics and genomics. The IJM is affiliated with the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) and the Université de Paris.

  • Les Nesprines sont des mécanotransducteurs qui distinguent différents programmes de transition épithélium-mésenchyme

    Les complexes LINC sont des assemblages de protéines transmembranaires qui relient physiquement le nucléosquelette et le cytosquelette à travers l'enveloppe nucléaire. Les dysfonctionnements des complexes LINC sont associés à des cancers et des pathologies musculaires. Les rôles mécaniques des complexes LINC dans ces maladies sont mal compris. Pour y remédier, une équipe de l’IJM a utilisé des biosenseurs FRET de tension moléculaire génétiquement encodés dans la nesprine, une protéine du complexe LINC, dans des cellules fibroblastiques et épithéliales en culture.

  • Comment s’établissent les domaines de réplication précoce ?

    Les génomes des vertébrés se répliquent selon un programme temporel précis, fortement corrélé avec leur organisation en compartiments A/B (ouverts/fermés). A ce jour cependant, les mécanismes moléculaires impliqués dans la formation des domaines de réplication précoce restent encore largement incompris.

  • La paléogénétique met en évidence l’introduction des chevaux domestiqués en Asie du Sud-Ouest il y a 4000 ans

    La domestication des animaux sauvages a été une étape essentielle du développement des sociétés. Alors que de nombreux animaux domestiques ont été domestiqués il y a environ 9 à 10 milliers d’années en Asie du Sud-Ouest, essentiellement pour des raisons économiques afin d’augmenter la régularité de l’accès aux ressources de subsistance, les chevaux ont été domestiqués beaucoup plus tardivement, il y a environ 5000 ans.

  • Adiós Corona, le site internet qui décrypte les informations sur la COVID-19

    Pourquoi les rassemblements ne sont-ils pas recommandés pendant l’épidémie de COVID-19 ? Peut-on utiliser un masque après sa date de péremption ? Le coronavirus SARS-CoV-2 résiste-il aux rayons du soleil ? Comment flirter au temps de la COVID-19 ? Quels conseils pour prendre l'avion ? Des études sur le COVID-19 se contredisent : qui a raison, et sur quelles bases ? Létalité, mortalité, surmortalité, R0, kappa : de quoi parle-t-on ? Retrouvez plus de 100 questions-réponses traitées par Adios Corona, une équipe internationnale de 50 scientifiques bénévoles animée par Virginie Courtier-Orgogozo, directrice de recherche à l'Institut Jacques Monod, et Claire Wyart, directrice de recherche à l'Institut du cerveau.

  • Une colle de mouche qui est universelle

    Les insectes peuvent se coller à de nombreuses surfaces. Les bioadhésifs d'insecte représentent une grande source d’inspiration pour le développement de nouveaux matériaux. Chez la mouche Drosophila melanogaster, la larve sécrète une colle qui permet à l'animal de s'accrocher, pendant toute la durée de la métamorphose (plusieurs jours), à une tige, un morceau de feuille ou du plastique (au laboratoire).

  • La transformation des génomes des habitants de la France lors de la protohistoire

    La protohistoire de la France a été rythmée par deux vagues de migration, une durant le Néolithique qui a débuté il y a ~6300 ans et une pendant l’âge du Bronze il y a ~4200 ans. C’est le résultat majeur d’une nouvelle étude paléogénomique publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences » (PNAS) de l’équipe « Epigénome et Paléogénome » de l’Institut Jacques Monod, Université de Paris, CNRS en collaboration avec des nombreux archéologues et paléoanthropologues français de l’INRAP, du CNRS, des universités et de sociétés d’archéologie.

Retour en haut de page