Benoit Ladoux, lauréat de l’ERC Advanced Grant 2020 !

Le Conseil Européen de la Recherche (ERC) a annoncé le jeudi 22 avril 2021 la liste des 209 lauréats sélectionnés dans le cadre de l'appel Advanced Grant 2020. Ces bourses ERC permettent à des scientifiques confirmés, reconnus en tant que leader d’exception, de mener sur cinq ans des projets en rupture, ouvrant des voies innovantes dans leur champ disciplinaire.

Co-responsable de l’équipe “Adhésion Cellulaire et Mécanique” de l’Institut Jacques Monod (CNRS / Université de Paris), Benoit Ladoux (Directeur de recherche au CNRS) et son projet “DeadorAlive” font partie des 22 français sélectionnés et des 92 lauréats du panel “Physical sciences and Engineering”.

Benoit Ladoux dirige avec René-Marc Mège une équipe interdisciplinaire dont les thématiques portent sur la manière dont les cellules réagissent aux contraintes mécaniques imposées par leur substrat ou leur environnement. Il s’intéresse à la manière dont la mécanotransduction associée à l'adhésion cellulaire et la mécanosensibilité régulent le comportement et le mouvement cellulaire et la mécanique des tissus.

Benoit Ladoux est physicien de formation. Son association avec René-Marc Mège, qui est biologiste, permet à l’équipe d’avoir des approches profondément pluri-disciplinaires pour investiguer des questions de biologie avec des méthodes et des concepts issus de la physique, tels les analogies entre couches bidimensionelles de cellules et cristaux nématiques qui permettent d’expliquer les propriétés émergentes de groupes de cellules comme l’extrusion.

Dans l’institut, les travaux de l’équipe s’intègrent à tous ceux portés par d’autres qui s’intéressent aux mécanismes fondamentaux des comportements cellulaires. Ils ont un profond impact sur leur compréhension qui constitue un enjeu important en biologie fondamentale, et ont également une grande importance pour la compréhension de processus pathologiques impliquant des migrations cellulaires, tels les cancers.

“L’Institut Jacques Monod se réjouit de compter Benoit Ladoux parmi ses membres et le félicite pour l’obtention de cet ERC Advanced Grant, déclare Michel Werner, directeur de l’Institut. Après un ERC Consolidator et un ERC Proof of concept, ce financement ERC Advanced lui permettra de renforcer sa position de leader mondial dans l’étude du comportement bio-physique des cellules et tissus.”

Plus d’informations sur Benoit Ladoux et son projet lauréat

Biographie
Benoit Ladoux est biophysicien et son travail à l’interface de la physique et de la biologie cellulaire vise à comprendre comment les forces mécaniques régulent les processus biologiques en allant des échelles moléculaires aux systèmes multicellulaires. Ces études sur l’influence de contraintes physiques sur le vivant, en particulier sur les cellules et les organismes du règne animal, font l’objet depuis une décennie d’importants travaux menés aux confins de la biologie, de la physique et de la mécanique constituant une nouvelle discipline : la mécanobiologie. Avec son équipe « Adhésion Cellulaire et Mécanique », Benoit Ladoux a notamment montré que l’élimination de certaines cellules des tissus épithéliaux, processus qui permet non seulement d’exclure les cellules endommagées ou mortes mais aussi d’éviter une surpopulation, résultait des pressions mécaniques exercées par des cellules voisines. C’est en faisant une analogie entre les tissus épithéliaux et les cristaux liquides, systèmes physiques bien connus, qu’ils ont mis en évidence que l’élimination des cellules au sein du collectif provenait de défauts d’alignement dans l’organisation épithéliale.

Le projet DeadorAlive
Ce projet s’intéresse au couplage entre contrainte mécanique et comportement collectif d’assemblées cellulaires, en mettant l’accent sur le devenir des cellules éliminées. Il va donc chercher à évaluer l’impact des forces mécaniques sur l’homéostasie épithéliale. Ce travail pluridisciplinaire devrait non seulement permettre de comprendre les mécanismes de régulation de la croissance des tissus mais aussi les processus d’évasion dans le cas de cellules cancéreuses.
 

Retour en haut de page