La transformation des génomes des habitants de la France lors de la protohistoire

La protohistoire de la France a été rythmée par deux vagues de migration, une durant le Néolithique qui a débuté il y a ~6300 ans et une pendant l’âge du Bronze il y a ~4200 ans. C’est le résultat majeur d’une nouvelle étude paléogénomique publiée dans les Proceedings of the National Academy of Sciences » (PNAS) de l’équipe « Epigénome et Paléogénome » de l’Institut Jacques Monod, Université de Paris, CNRS en collaboration avec des nombreux archéologues et paléoanthropologues français de l’INRAP, du CNRS, des universités et de sociétés d’archéologie.

Ces migrations ont été aussi observées ailleurs en Europe. Par contre, chaque région est caractérisée par des particularités qui ont changé les modalités, la vitesse et l’ampleur des processus de métissage. En France, l’étude a mis en évidence le métissage entre les chasseurs-cueilleurs mésolithiques autochtones et les premiers migrants néolithiques d’origine anatolienne qui ont apporté le style de vie néolithique basée sur l’agriculture. Ce métissage persiste jusqu’à nos jours dans les génomes des Français.  Plus tard, il y a ~4200 ans,  les pasteurs des steppes pontiques sont arrivés en France, apportant probablement les technologies de la métallurgie. Leur métissage avec les populations néolithiques en France a également laissé une empreinte génomique pérenne dans les génomes des Français. Encore aujourd’hui, le chromosome Y de la majorité des hommes en France porte la signature des hommes des steppes.

Pour en savoir plus

Brunel, S., Bennett, E.A., Cardin, L., Garraud, D., Barrand Emam, H., Beylier, A., Boulestin, B., Chenal, F., Cieselski, E., Convertini, F., Dedet, B., Desenne, S., Dubouloz, J., Duday, H., Fabre, V., Gailledrat, E., Gandelin, M., Gleize, Y., Goepfert, S., Guilaine, J., Hachem, L., Ilett, M., Lambach, F., Mazière, F., Perrin, B., Plouin, S., Pinard, E., Praud, I., Richard, I., Riquier, V., Roure, R., Sendra, B., Thevenet, C., Thiol, S., Vauquelin, E., Vergnaud, L., Grange, T.*, Geigl, E.-M.*, Pruvost, M. 2020*.

Ancient genomes from present-day France unveil 7,000 years of its demographic history. Proceedings of the National Academy of Sciences USA

https://doi.org/10.1073/pnas.1918034117

Retour en haut de page