Avril 2018 : Une Nouvelle Brique dans le Mur Cellulaire

Dans un article publié le 23 avril 2018 et faisant la couverture de Developmental Cell, l'équipe Minc à l'Institut Jacques Monod établit une nouvelle méthode d'imagerie pour étudier la dynamique de l'assemblage des parois cellulaires dans les cellules vivantes.

La plupart des cellules microbiennes et végétales sont entourées d’une paroi cellulaire rigide et mince. Cette structure, qui est faite de brins de sucre réticulés et /ou de protéines, est nécessaire à la survie cellulaire et joue un rôle central dans des processus tels que la croissance cellulaire, la morphogenèse et l'infection. La paroi cellulaire qui est absente des cellules animales, est aussi la cible principale des antibiotiques et des médicaments antifongiques. Dans les cellules vivantes, la paroi cellulaire est assemblée de manière dynamique pendant la croissance et la division. À ce jour, cependant, la dynamique de la construction de la paroi cellulaire demeure inconnue, car la seule méthode utilisée pour la visualiser est la microscopie électronique d'échantillons fixés. Dans un article publié le 23 avril dans Developmental Cell, et faisant la couverture du numéro, l'équipe Minc à l'IJM, en collaboration avec Arezki Boudaoud à l'ENS Lyon, Etienne Couturier de MsC-Paris 7, et Rémi Le Borgne de la platefrome Imagoseine, a développé la toute première méthode pour cartographier la dynamique des parois cellulaires dans des cellules de levure à fission vivantes. Cette méthode est fondée sur l'imagerie en super-résolution de fluorophores sur les deux faces de la paroi, permettant de cartographier l'épaisseur de la paroi de 100-200 nm typiquement avec une résolution de ~ 20 nm. Cette étude met au jour un mécanisme de correction homéostatique au cours de la croissance cellulaire, dans lequel une paroi cellulaire trop mince est rapidement épaissie et vice versa, produisant des oscillations dynamiques de l'épaisseur de la paroi au niveau des sites de croissance. Cette homéostasie est essentielle à la survie et est régulée par des mécanosensors qui détectent les contraintes mécaniques dans la paroi.

Contacts: Valeria Davì & Nicolas Minc, équipe Organisation Spatiale de la Cellule, tél.: + 33 (0)1 57 27 80 52

Retour en haut de page