Janvier 2018 : Des inhibiteurs de CDK4 et CDK6 candidats pour le traitements des carcinomes des glandes surrénales

L’équipe « Pathologies de la réplication de l’ADN » de l'Institut Jacques Monod (UMR Université Paris Diderot – Paris 7 and CNRS) propose deux inhibiteurs de CDK4 et CDK6 comme possibles thérapies pour le traitement des carcinomes des glandes surrénales. Ce travail a été publié en décembre 2017 dans le journal « Aging », dont il fait la couverture.

Un haut niveau de prolifération et une densité de mutations élevée constituent des marqueurs pronostiques défavorables dans les carcinomes des glandes surrénales. Les auteurs ont testé de façon ciblée l'association entre les données cliniques de ces cancers et les niveaux d'expression de 136 gènes impliqués dans le métabolisme de l'ADN ou la transition G1/S. Les données transcriptomiques de 79 échantillons ont été téléchargées depuis la banque de données "The Cancer Genome Atlas". L'association la plus significative a été obtenue entre hauts niveaux d'ARNm Cyclin-Dependent Kinase 6 et temps courts avant rechute ou décès des patients. Un haut niveau d'expression de CDK6 est trouvé dans des tumeurs agressives avec des mutations activatrices de la voie Wnt/ß-catenin. Les auteurs ont donc testé les effets du palbociclib et du ribociclib sur les lignées cellulaires modèles des carcinomes adrénocorticaux : les lignées NCI-H295R et SW-13. Le palbociclib et le ribociclib sont des inhibiteurs de CDK4 et CDK6 autorisés sur le marché par la Food and Drug Administration. Tandis que les deux molécules induisent la sénescence dans la lignée SW-13, seul le palbociclib réduit la viabilité des cellules NCI-H295R (pRb négatives) en induisant l'apoptose. Le palbociclib induit dans cette lignée une augmentation de l'activité de la Glycogen Synthase Kinase 3ß (GSK3ß) diminution de la quantité de ß-catenin active. Ces résultats mettent en avant de nouvelles possibilités de traitement des carcinomes adrénocorticaux.

En savoir plus :
Hadjadj D, Kim S, Denecker T, Ben Driss L, Cadoret J, Maric C, Baldacci G, Fauchereau F. A hypothesis-driven approach identifies CDK4 and CDK6 inhibitors as candidate drugs for treatments of adrenocortical carcinomas.
Aging (Albany NY)
. 2017; 9:2695-2716.

Contacts : Fabien FAUCHEREAU, Giuseppe BALDACCI, Equipe "Pathologies de la réplication de l'ADN", tél.: +33 1 57 27 80 74

Retour en haut de page