Novembre 2017 : Un Nouveau Mécanisme de Ségrégation des Chromosomes dans l’Ovocyte de C. elegans

Dans un article accessible en ligne depuis le 14 Novembre et paru dans Nature Communications, Kimberley Laband dans l’équipe Dumont vient de découvrir un mécanisme atypique de ségrégation des chromosomes essentiel à la formation d’ovocytes fécondables chez C. elegans.

Les cellules se multiplient pendant la division cellulaire au cours de laquelle les chromosomes sont distribués entre les futures cellules filles. Dans la plupart des cellules les chromosomes sont ségrégés sous l’action de forces de traction exercées par les microtubules formant les pôles du fuseau de division issus des centrosomes. Néanmoins, certaines cellules, comme les cellules sexuelles femelles ou ovocytes de la plupart des espèces, sont dépourvues de centrosome. Des mécanismes spécifiques permettent alors d’assembler les fuseaux de division et de ségréger les chromosomes.
Dans un article paru en Novembre dans le journal Nature Communications, l’équipe Dumont montre que l’ovocyte du nématode Caenorhabditis elegans utilise un mécanisme atypique de ségrégation des chromosomes. En effet, dans ces cellules, les pôles du fuseau ne sont pas requis mais agissent au contraire comme frein lors de la ségrégation des chromosomes. A l’inverse, une population de microtubules s’assemble entre les chromosomes et permet leur ségrégation par la génération d’une force de poussée. Cette étude met donc en évidence l’existence d’un mécanisme original de ségrégation des chromosomes, potentiellement conservé, permettant la formation d’ovocytes fécondables et donc essentiel à la reproduction.

En savoir plus :
Laband, K., Le Borgne, R., Edwards, F., Stefanutti, M., Canman, J.C., Verbavatz, J-M. & Dumont, J.
Chromosome segregation occurs by microtubule pushing in oocytes
Nat Comm, (2017)

Contact : Julien Dumont, équipe Division cellulaire et reproduction, tel : +33 1 57 27 80 49

Haut de page