Mai 2017 : Les microtubules pour positionner un noyau de façon asymétrique

Dans un article paru le 27 avril dans la revue Nature Communications, l’équipe Guichet de l’Institut Jacques Monod montre que le positionnement asymétrique du noyau est assuré par les microtubules au travers de deux mécanismes moléculaires différents qui garantissent la robustesse du processus

Le contrôle de la localisation du noyau est crucial pour une variété de fonctions cellulaires. Dans l'ovocyte de drosophile, le positionnement asymétrique du noyau est essentiel pour la réorganisation du réseau de microtubules (MT) qui contrôle le transport polarisé des déterminants des axes de polarité. Une combinaison d'imagerie tridimensionnelle quantitative et d'analyse de forces médiée par des nano-ablations laser, révèle que le positionnement du noyau est assuré avec un niveau de robustesse inattendu. L’équipe montre que le noyau est poussé vers le cortex antéro-dorsal de l'ovocyte par les MTs et que sa migration peut se faire par des voies distinctes. Les MT associés au centrosome favorisent une de ces voies migratoires. D’autre part, la protéine associée aux MTs, Mud / NuMA, localisée de manière asymétrique dans une région de l'enveloppe nucléaire où la nucléation MT est la plus dense, favorise une voie migratoire distincte. Ces résultats démontrent que les centrosomes ne fournissent pas une force motrice obligatoire pour le mouvement du noyau, mais qu'ils contribuent avec Mud aux mécanismes qui assurent la robustesse du positionnement nucléaire asymétrique.

En savoir plus :
Distinct molecular cues ensure a robust microtubule-dependent nuclear positioning in the Drosophila oocyte. Tissot N, Lepesant JA, Bernard F, Legent K, Bosveld F, Martin C, Faklaris O, Bellaïche Y, Coppey M, Guichet A. Nature Communication. 2017 Apr 27;8:15168.

Contacts : Antoine Guichet, Jean-Antoine Lepesant, Fredéric Bernard, équipe Polarité et Morphogenèse à l'Institut Jacques Monod, +33 (0)1 57 27 80 76.

Haut de page