Fonctions non-conventionnelles des pores nucléaires

Responsable

Les pores nucléaires (NPCs, nuclear pore complexes) sont des assemblages protéiques ancrés dans l'enveloppe nucléaire et composés de multiples copies d'environ 30 protéines distinctes appelées nucléoporines (Nups) (Figure 1).
Les travaux de notre équipe visent à caractériser, au delà de leur rôle dans le transport bidirectionnel des macromolécules entre le cytoplasme et le noyau, les fonctions non-conventionnelles des NPCs et de leurs constituants dans le métabolisme nucléaire et dans le cycle cellulaire. Afin de comprendre ces processus fondamentaux, nous étudions principalement un complexe protéique conservé appelé complexe Nup107-160 chez les mammifères (Figure 1) et Nup84 chez la levure Saccharomyces cerevisiae. Pour cela, nous associons l'imagerie en cellules vivantes, la génétique et la biochimie.

 

Au cours de ces dernières années, nos travaux ont contribué à caractériser le rôle crucial du complexe Nup107-160 dans le réassemblage des NPCs en fin de mitose, son recrutement aux kinétochores où il contribue à la ségrégation correcte des chromosomes (Figure 2), et son implication dans la différentiation cellulaire lors de l'embryogenèse chez la souris (coll. avec L. Lacy, NY, USA). Par ailleurs, un crible génétique chez la levure nous a permis de montrer que le complexe Nup84 prévenait l’apparition de lésions dans l’ADN en modulant les processus de sumoylation. De plus, ce crible a permis de découvrir des gènes précédemment non caractérisés, Pom33 et Pml39, respectivement impliqués dans la biogenèse des NPCs et dans la régulation de l'export des ARN messagers (Figures 3 et 4).

Thèmes de recherche actuels de l'équipe :

  • Assemblage des pores nucléaires chez la levure et les vertébrés
  • Le complexe Nup107-160 des vertébrés et ses partenaires: implication dans la progression de la mitose
  • Mécanismes moléculaires sous-tendant la fonction de Nup133 dans la différentiation cellulaire
  • Régulation de l'export des ARNm chez la levure
  • Pores nucléaires et régulation des processus de SUMOylation

L'équipe a été labellisée en 2006 et 2009 par la Ligue nationale contre le cancer logoLigue.jpg, et est actuellement soutenue par la fondation ARC pour la recherche sur le cancer (Programme ARC) Cette équipe est équipe-partenaire du Labex “Who am I?”

Valérie Doye s'est vue décernée la médaille d'argent 2009 du CNRS.
Elle est également lauréate du prix 2009 du Conseil général des Yvelines, décerné par le Conseil scientifique de la Ligue nationale contre le cancer.

Sélection de publications

Bretes H, Rouviere JO, Leger T, Oeffinger M, Devaux F, Doye V, Palancade B. (2014)
Sumoylation of the THO complex regulates the biogenesis of a subset of mRNPs.
Nucleic Acids Res. 42 (8): 5043-5058.
Abstract

Hu DJ, Baffet AD, Nayak T, Akhmanova A, Doye V, Vallee RB. (2013)
Dynein recruitment to nuclear pores activates apical nuclear migration and mitotic entry in brain progenitor cells.
Cell 54(6):1300-1313.
Abstract

Rouvière JO, Geoffroy MC, Palancade B. (2013)
Multiple crosstalks between mRNA biogenesis and SUMO.
Chromosoma. 122(5):387-99.
Abstract

Bolhy S, Bouhlel I, Dultz E, Nayak T, Zuccolo M, Gatti X, Vallee R, Ellenberg J, Doye V. (2011)
A Nup133-dependent NPC-anchored network tethers centrosomes to the nuclear envelope in prophase.
J Cell Biol. 2011 Mar 7;192(5):855-71.
Abstract
See the corresponding biosight video

Chadrin A., Hess B., San Roman M., Gatti X., Lombard B., Loew D., Barral Y., Palancade B., Doye V. (2010)
Pom33, a novel transmembrane nucleoporin required for proper nuclear pore complex distribution.
J Cell Biol. 189:795-811.
Abstract

Dernière modification 29 Septembre 2014

Haut de page